ARTIFICIALISATION DES SOLS: PLUI VS LGV

ARTIFICIALISATION DES SOLS: PLUI VS LGV

👉Que demande l’État :

« La lutte contre l’artificialisation des sols est une réforme prioritaire, portée par le gouvernement. Un engagement a été pris : atteindre le Zéro Artificialisation Nette (ZAN) en 2050, en s’appuyant sur un premier objectif intermé­diaire de réduction de moitié du rythme de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers (ENAF) dans les 10 prochaines années. »

ℹ️Source : https://www.ecologie.gouv.fr/…/fiche_lutte_contre…

🚨 C’est applicable pour les particuliers, les entreprises, les collectivités locales et imposé par les services de l’État lors de l’élaboration des PLUI.

👉Ce que fait l’État :

« Selon les dernières estimations de RFF, le projet de lignes ferroviaires à grande vitesse GPSO (Bordeaux/Toulouse et Bordeaux/Espagne) nécessite, rien qu’en Gironde, une emprise de 1500 hectares le long des 122 km de linéaire du projet (dont 110 km de lignes nouvelles).

L’impact total cumulé de ce projet sur l’ensemble des départements concernés, représente 6300 hectares soit plus de 3 fois celui du très controversé projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, en termes d’emprise et d’artificialisation des sols. »

ℹ️ Source : https://www.sepanso33.org/spip.php?article76

🚨 Triste constat du projet pharaonique et inutile de LGV Bordeaux-Toulouse.

📌 Deux poids, deux mesures…. l’État impose mais ne s’impose rien encore une fois !